Repeindre un Plafond comme un Peintre Professionnel !

Dernière mise à jour : 10 oct. 2021





Envie de donner un second souffle à votre intérieur ? Envie de plus de lumière ?

Et si vous repeignez votre plafond ?


Oula ! Je sais ce que vous ressentez…

La tête tournée vers le haut, les bras en l’air, en équilibre sur un escabeau ...

J’avoue, il y a des positions plus agréables.


Pour vous donner un petit coup de peps et vous motiver, j’ai décidé de vous accompagner pas à pas pour une séance de peinture tout en douceur.


Suivez le guide ! Vos efforts seront récompensés. Imaginez ! Un plafond d’un blanc profond !! Un résultat net et sans défaut, comme le fait un peintre professionnel. Vous ressentez déjà bien-être et gaieté.

Allez ! C’est parti !! Avec un peu de méthode, vous limiterez la fatigue et les contraintes.


Organisez-vous !

Hop hop hop ! Pas d'excès d’enthousiasme. Avant de vous lancer, organisez-vous pour un résultat impeccable en un minimum de temps et d’efforts.


Munissez-vous des bons outils.

Un mauvais ouvrier a toujours de mauvais outils.” Faites donc le point sur le matériel nécessaire. Il vous faut :

  • de la peinture à plafond professionnelle ;

  • de l'adhésif de masquage ;

  • une brosse à rechampir ;

  • un rouleau ;

  • une perche télescopique ;

  • un bac à peinture ;

  • une grille d'essorage ;

  • un mélangeur ;

  • un escabeau ;

  • une bâche de protection ;

  • des équipements de protection (EPI : gants, combinaison, lunettes).


Faites place nette !


Vous allez être amené à vous déplacer et à évoluer dans toute la pièce. Optimisez votre espace pour bénéficier d’un réel confort de travail.


Tout d’abord, veillez à fermer les portes et les fenêtres. Faites “un point météo” ! La température de la pièce doit avoisiner les 18°, voire 20° (au maximum).


Pourquoi ?

La peinture appliquée séchera et adhérera en profondeur. C’est très important pour un résultat impeccable.


Veillez à travailler sur un plafond lisse sans fissure, ni tâche. Il doit être sain.

Si ce n'est pas le cas, je vous invite à consulter notre article spécial ponçage.


Ensuite, retirez les meubles, les équipements, les stores, les rideaux… À l’exception des supports fixés, tout doit disparaître. Il serait dommage d'abîmer un bien précieux.


Vous êtes seul en compagnie de vos radiateurs, du sol et des fenêtres ?


Si oui, c’est parfait !


Protégez !


Dans la pièce vidée, vous allez enfin être libre de vos mouvements.


Maintenant, vous devez :

  • installer votre bâche au sol ;

Déployez-la sur l’intégralité de la surface de la pièce et fixez-la à l’aide de votre adhésif de masquage en suivant son périmètre.

  • disposer une bâche sur tous les supports inamovibles (radiateurs, ...).

Protégez-vous !! Avant de retirer les ampoules du plafond, coupez l’alimentation !

Peintre professionnel des Yvelines au travail
Travaillez dans le sens de la lumière


Appliquer la première couche de peinture.


Pour un travail “sans bavure”, quelques étapes sont à respecter.


1re étape : délimitez vos zones d’interventions.


C’est très important.


Votre travail doit être méthodique. Vous allez travailler sur des “carrés” de 1 m². C’est déterminant pour obtenir un séchage homogène et éviter des “tâches”. Dessinez votre plafond sur une feuille, réalisez un damier et numérotez vos zones d'interventions.


La règle : les côtés d'un carré peint ne doivent pas être complètement secs avant de peindre un carré à proximité immédiate.


Cette planification vous sert de guide. Pas toujours évident de savoir où l’on en est “la tête dans les nuages”, en pleine action.


Appliquez votre adhésif de masquage sur le mur, sur la longueur de la bordure, au ras du plafond.


Soyez minutieux ! Pour protéger le haut de vos murs, veillez à poser correctement l'adhésif. Il serait dommage que de la peinture glisse derrière et salisse les murs.


2e étape : l'homogénéisation de la peinture.


Muni d’un mélangeur, comme avec une cuillère dans un café, “touillez” la peinture.

Une manipulation pour fluidifier votre peinture, la lisser. Il ne doit plus avoir aucun grumeau. Parfait pour une peinture homogène !

Pour plus d’aisance dans le travail, versez-en un peu dans le bac à peinture et refermez le pot de peinture inutilisée. Installez une grille d’essorage.


Ainsi, vous épurez facilement et efficacement la brosse à rechampir et le rouleau. Vous peignez avec la quantité de peinture idéale. Le TOP !


3e étape : peignez les bordures.


Saisissez votre brosse à rechampir et roulez la touffe de poils entre vos doigts pour extraire les poils mal fixés au manche.


Cette brosse est l’outil adéquat pour délimiter votre plafond. Imprégnez-la de peinture. Marquez les bords du plafond sur une largeur entre 5 et 10 cm en longeant l'adhésif de masquage.

Bordures, angles, … Profitez de l’agilité de la brosse à rechampir. L’utilisation d’un rouleau est impossible pour travailler sur ces zones difficiles d’accès.


Soyez minutieux !



Mise en peinture d'un plafond par un peintre pro
Bien croiser la peinture

4e étape : peignez le plafond.


Comme pour la brosse à rechampir, il va falloir préparer votre rouleau. Collez un morceau d'adhésif de masquage et retirez les impuretés sur le manchon.


Imprégnez la moitié du manchon dans la peinture. Chargé, roulez-le sur la grille d’essorage pour une peinture répartie équitablement.


Équipé de votre rouleau et de votre feuille de route, vous allez appliquer la peinture m² par m².


3 passages sont nécessaires :

  • le premier dans le sens de la lumière ;

  • le second dans le sens vertical ;

  • le troisième dans le sens de la lumière.


Votre “carré” est-il convenablement couvert ? Si oui, passez au carré suivant.

À noter : Vous n'avez pas besoin d'appuyer sur votre rouleau. Ne vous fatiguez pas inutilement !


Commencez votre nouveau carré en chevauchant les bordures précédentes.


Pensez à recharger et épurer votre rouleau régulièrement.


Vous avez repeint entièrement votre plafond ? Si oui, bravo ! Un pas de géant a été réalisé. Enlevez l'adhésif de masquage et laissez sécher. Reposez-vous, vous l’avez bien mérité !


Réaliser la finition.


Vous êtes presque arrivé au bout de vos peines. Vous sentez déjà la différence et vous vous projetez déjà dans votre nouvelle pièce à vivre.


C’est enfin la dernière étape : la finition.


Comme pour la première couche, appliquez un adhésif de masquage le long des bordures, au ras des plafonds et peignez les longs des bords avec la brosse à rechampir.


Fixez votre rouleau sur une perche télescopique. Bye bye l’escabeau, fini les postures d’équilibriste. La perche limite la fatigue des bras, favorise un travail en toute sécurité.

Peignez dans le sens de la lumière toute la surface. Cette application est plus rapide, ignorez votre dessin.

C’est fait ? Si oui, retirez l'adhésif de masquage avant la sèche de la peinture.

Et voilà, vous y êtes arrivé ! Il ne vous reste plus qu’à installer les ampoules, débâcher et rétablir le courant.

N’oubliez pas vos outils ! Ils vous ont bien aidé !! Soignez-les et nettoyez-les minutieusement en suivant les indications du fabricant (généralement avec de l'eau, du white-spirit)..


Peinture plafond par un peintre des Yvelines
Profitez de la lumière du soleil pour vérifier les manques de peinture

Maintenant, à vous d’agir.


Désormais, vous possédez toutes les clés en main pour travailler efficacement et comme un pro. Votre plafond profite d'une peinture uniforme et d’un blanc impeccable, votre pièce est plus lumineuse, elle vous paraît même plus spacieuse.


Quelle sensation agréable ! Cela valait le coup, n’est-ce pas ?

Vous souhaitez peindre vos plafonds et vous avez des questions sans réponse ?

Posez-les en commentaires. J’y réponds avec diligence.