Et si c’était vous ? Un dégât des eaux, que faire ?





Ploc ! Ploc ! Mince, un dégât des eaux, que faire !


C’est votre première expérience ?


Et pourtant, ...


On en compte 800 000 par an.


Débordements, canalisations défectueuses, infiltrations, malfaçons, … D’innombrables causes peuvent en être l’origine.


Face à un dégât des eaux, on se retrouve souvent dans l’urgence et démuni.


Peu accoutumé à gérer cette situation, vous pouvez manquer de repères, ignorer les premiers réflexes à adopter et les procédures d’indemnisations selon votre type d’habitation.


Découvrez, dans cet article, toutes les informations essentielles pour gérer cette situation de A à Z et répondre à la question qui vous taraude : face à un dégât des eaux, que

faire ?


La priorité : stopper la fuite.



Vous avez les pieds dans l’eau. N’attendez pas l’arrivée d’un professionnel !


Vos priorités :

  • stoppez l’écoulement ;

  • identifiez la source de la fuite (votre domicile, votre voisin, les parties communes) ;

  • déplacez vos biens matériels pour les protéger ;

  • conservez les biens détériorés pour l’expertise et l’indemnisation.


Faites bien le tour de vos canalisations, de vos appareils électroménagers et de vos installations sanitaires.


Le dégât des eaux vient de chez vous.


Vous avez trouvé la source de la fuite. Elle se trouve dans votre domicile.


Voici quelques réflexes à adopter :

  • coupez l’alimentation générale d’eau ;

  • coupez l’électricité éventuellement ;

  • fermez le robinet si le problème est lié à une installation sanitaire ;

  • arrêtez l’appareil électroménager défaillant ;

  • bouchez la fuite.

Ça y est ! La fuite est stoppée, appelez un professionnel.


Pour préserver la qualité de votre environnement et éviter l’apparition de moisissures, épongez, séchez et aérez votre logement. Si le climat ne favorise pas un séchage rapide (basse température extérieure), pensez à allumer le chauffage.


Pour un meilleur chiffrage des dégâts et des indemnisations plus justes :